Mignon

Fondée en 1885, la maison Fournier fabrique des carnets et des répertoires dans son atelier du Marais, au cœur de Paris. À la fin des années 30, Adolphe Fournier, relieur et doreur, ajoute des calendriers et des agendas à la collection qui prend le nom de MIGNON. En 1950, les agendas bénéficient du tout nouveau système d’anneaux à glissière importé des Etats-Unis et dont le brevet a été acheté pour la Belgique par le fils d’Adolphe Fournier, Marcel. C’est un vrai succès commercial qui connaît son plus haut niveau entre 1950 et 1960 avec certains modèles vendus à plus de 150 000 exemplaires. Mignon rejoint le groupe Exacompta-Clairefontaine. C’est le début d’un nouvel essor commercial qui se réalise dans le respect de la philosophie
et du savoir-faire d’une entreprise, qui a su sauvegarder la tradition des meilleurs artisans-maroquiniers dans l’un des derniers ateliers parisiens.

0